Mon portefeuille Bitcoin, Ripple et cryptomonnaies sur Bitstamp – Janvier 2018

Mon portefeuille Bitcoin, Ripple et cryptomonnaies sur Bitstamp – Janvier 2018

Classé dans : CRYPTO-MONNAIES | 0

La « market cap » ou capitalisation globale des crypto-monnaies est de presque 800 milliards de dollars ! La progression continue et le « mini-krach » de fin décembre n’a pas brisé cette dynamique…

Si on additionne la « market cap » du trio de tête, c’est à dire le « roi » BITCOIN, RIPPLE (maintenant second !) et ETHEREUM, on arrive à environ 500 milliards de $ :

 

On peut mettre cela en parallèle du marché boursier mondial en comparant ce chiffre avec le top des capitalisations boursières du moment. On constate qu’on est pas loin de la « market cap » de MICROSOFT et bien au dessus de celle de la société américaine EXXON (et je ne tiens compte que des 38 milliards sur les 100 milliards de XRP disponibles sur le marché) :

 

Survalorisation des crypto-monnaies et de l’ensemble de ce marché ?? Est-ce que cela a un sens de comparer les « market cap » des crypto-monnaies avec celles des actions ? Est-ce que le marché des crypto-monnaies a encore de l’upside ?

Ce qui frappe aussi, c’est la forte baisse de la « dominance » du BITCOIN sur les autres crypto-monnaies. On est maintenant à environ 35% pour le BTC, la tendance va-t-elle continuer ? :

 

Cette baisse parait logique dans le sens où au départ le BITCOIN était seul ou quasi seul sur ce marché, donc en situation de monopole. Le nombre d’ « alter coins » n’arrête pas d’augmenter (on a aujourd’hui presque 1400 crypto-monnaies sur ce marché !) et des sociétés apportent de réelles innovations technologiques avec par exemple les « smart contract » de ETHEREUM (contrats « intelligents »). Ou avec les ambitions de remplacer la technologie des échanges inter-bancaires en place (SWIFT) avec le réseau RippleNet de la société Ripple et son jeton le XRP. On arrive d’ailleurs maintenant à la 3ième génération de blockchain avec CARDANO par exemple.

A côté de cela la technologie du BITCOIN semble être relativement dépassée avec ses presque 10 ans d’existence. D’un autre côté le BITCOIN est là depuis de nombreuses années et sa blockchain a démontré sa robustesse (malgré ses lenteurs). Des technologies qui sont encore en développement comme l’ETHEREUM sont plus exposées aux problèmes de sécurité ou de « hacking » par exemple.

Le montant de mon portefeuille sur BitStamp est à présent de plus de 1300 dollars, soit environ 1123 euros.

J’ai à présent :

  • 0,01306542 BTC (BITCOIN)
  • 213 XRP (RIPPLE)
  • 0,30 ETH (ETHEREUM)
  • 0,85 LTC (LITECOIN)

 

On peut voir sur le site de BitStamp l’historique de mes dernières transactions, qui ne sont en fait que des achats. Je continue d’ailleurs à faire des achats réguliers :

 

Sur cette page ICI on peut suivre l’historique de toutes les transactions crypto-monnaies de mon portefeuille (en plus des actions et de l’or) et cela en toute transparence.

L’évolution de la valeur de la part est intéressante pour suivre l’évolution de la performance de son portefeuille mois après mois.

Valeur de la part au 30/11/2017 : 100 €

Valeur de la part au 31/12/2017 : 331,66 €

Valeur de la part au 06/01/2018 : 394,13 €

Je tiens compte bien sûr de mes apports (ou de mes retraits) dans le calcul de la valeur de la part de mon portefeuille. Et la performance est nette de frais de transactions (et des coûts « monstrueux » en pourcentage d’apports CB !!!).

Cela donne l’évolution suivante sur les derniers mois de la valeur de la part. Ma performance est de +294% depuis la création de mon portefeuille de crypto-monnaies (fin novembre) :

 

Et voici l’allocation actuelle (allocation des actifs) de mon portefeuille crypto-monnaies au 06/01/2018 :

 

On peut constater la large « dominance » des XRP dans l’allocation de mon portefeuille avec plus de 44%. Il existe plusieurs stratégies pour remédier à cela :

  • des ré-équilibrages « agressifs » : revente d’une crypto-monnaie « dominante » pour investir dans celles qui sont en « retard »
  • des ré-équilibrages « progressifs » : on investit dans les crypto-monnaies qui sont en « retard ».

L’avantage de la première méthode c’est qu’elle est immédiate mais elle déclenche la fiscalité.

La seconde stratégie ne déclenche pas la fiscalité mais elle est progressive donc plus lente.

Cette part importante de XRP dans mon portefeuille s’explique par la formidable envolée récente du cours de la monnaie native du système de la société Ripple. J’ai eu l’opportunité (la chance ?) d’en acheter à 0,22 euros. On peut voir sur ce graphique du XRP en dollars mon « timing » d’achat :

 

Certains(nes) doivent se demander pourquoi je ne vends pas mes XRP alors que ma plus value latente sur ma position est de plus de +1000% (au moment où j’écris ces lignes mais cela bouge vite dans un sens comme dans l’autre !). En voici les raisons :

  • pourquoi revendre alors qu’une société ou une technologie semble très prometteuse, qu’elle est un « leader » de son secteur ou qu’elle peut le devenir et avoir des avantages concurrentiels ? Si c’est pour revendre 3 jours ou 3 mois après parce que le cours a fait  -30% ou -50% alors quel intérêt ? Ou alors c’est que l’on a pas bien étudié son « dossier »…
  • parce que le « market timing » c’est à dire vouloir se synchroniser avec les marchés se révèle souvent peu efficace sur le long terme (en plus d’être stressant). Je vous laisse regarder du côté des statistiques de l’AMF ou chercher des études réalisées par les universitaires qui s’intéressent à ce sujet…
  • parce que je ne veux pas déclencher la fiscalité (voire plus haut)
  • parce que mon portefeuille de crypto-monnaies ne représente actuellement que 0,4% de mon portefeuille global. Si il y a un « krach » sur XRP ou de façon générale sur les crypto-monnaies tant mieux ! Cela sera l’occasion de faire les soldes…

D’ailleurs la performance du XRP a été de 36 000% sur 2017 ! Et une grosse performance est souvent associée à une forte volatilité.

On constate que la volatilité du XRP est en fait plus élevée que le BTC et l‘ETH contrairement à ce que je dis dans mon article sur le XRP de Ripple. La volatilité de l’indice américain des plus grosses entreprises le S&P 500 semble « rikiki » à côté :

 

 

Connaissez-vous la société Ripple et le XRP ? Vous pouvez consulter mon nouvel article sur les crypto-monnaies…

Bitcoin et cryptomonnaies : faut-il acheter du RIPPLE (XRP) ?

 

 

 

 

 

Investir de façon efficiente

dans les crypto-monnaies

 

 

 


Parrainage ING                                       Parrainage Fortunéo

 

                         

 

 

 

 

 

 

Cette article n’est pas un conseil d’achat ou de vente. Il est donné à titre d’information sur certains mouvements de mon portefeuille financier personnel et réel et cela en toute transparence. Chaque investisseur doit s’informer et mesurer les risques par rapport à son patrimoine avant de prendre une décision d’investissement. Je suis un investisseur particulier. Je n’ai pas la prétention de donner des conseils boursiers (achat ou vente de telle action à tel cours). Je ne suis ni gestionnaire de patrimoine, ni conseiller en investissement financier (CIF).

Laissez un commentaire