Le portefeuille miniHedgeFund ne comporte que 3 valeurs françaises !!

Classé dans : STRATEGIES | 0

Alors que beaucoup d’investisseurs français ont des portefeuilles avec 100% de valeurs françaises ou presque, mon portefeuille ne comporte que 3 valeurs françaises !!!

Suis-je anti-français ?? Non pas du tout !

Par contre…je suis PRO diversification.

Trois valeurs françaises sur un portefeuille de plusieurs voir plusieurs dizaines de lignes ça peut faire très peu !

Par rapport au total en valeur de mes actions, cela représente une part de seulement 6,9% environ.

Alors pourquoi cette raison ?

 

Le MSCI World Index

 

D’après la définition de Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/MSCI_mondial,

Le MSCI mondial (MSCI World Index en anglais) est un indice boursier géré par MSCI mesurant la performance des marchés boursiers de pays économiquement développés.

L’indice se compose de titre des pays suivants : Etats-Unis, Allemagne, Canada, Suisse, Italie, Japon, Royaume-Uni, …

En gros il représente 85% de la capitalisation mondiale.

Si on veut avoir un portefeuille bien diversifié géographiquement et profiter de la croissance mondiale des entreprises, il faut donc suivre le MSCI World Index.

Maintenant regardons plus en détail la composition géographique.

Je me base sur le tracker MSCI World UCITS ETF de la société Lyxor qui réplique cette indice.

Voici la composition par pays en pourcentage :

 

Plus de 60% d’entreprises proviennent des USA ! En fait rien d’étonnant finalement quand on voit la puissance de l’industrie américaine : Coca-Cola, Exxon, Apple, Google, Microsoft…

De plus la remontée du dollar de ces dernières semaines contribue à ce pourcentage élevé.

Si on cherche le pourcentage des entreprises françaises, on tombe seulement à 3,39 % !!!

Et si on additionne pour les valeurs de la zone euro, on a moins de 8% ! Bien loin des 60% pour les USA…

Remarque : la composition réelle du tracker Lyxor MSCI World UCITS ETF n’est pas du tout celle-ci, puisque c’est un tracker synthétique, c’est à dire c’est de la réplication indirecte avec l’utilisation d’un swap (sous réserve que cela n’a pas changé, de plus en plus d’institutions remplaçant les trackers synthétiques par des trackers à réplication physique…).

 

Le Dow Jones Global Titans 50

 

D’après la définition de Wikipédia, https://fr.wikipedia.org/wiki/Dow_Jones_Global_Titans :

Le Dow Jones Global Titans est un indice boursier composé de cinquante des plus importantes capitalisations enregistrées sur le NYSE Euronext, l’American Stock Exchange, le NASDAQ, la Bourse de Londres et la Bourse de Tōkyō.

Est-ce que les entreprises françaises figurent de bonne manière dans l’indice des 50 plus grandes capitalisations mondiales ??

Si on se base sur le tracker LYXOR ETF DJ GT50 (qui a l’avantage d’être disponible dans l’assurance vie de Fortunéo entre autre), on peut y voir l’allocation géographique :

 

C’est encore pire !! Les titres français ne représentent que 2,25% de l’allocation géographique de l’indice !

Et pour les USA on monte à plus de 75% !

On peut dire que cet indice est plus « déséquilibré » que le MSCI World Index mais on est toujours dans des proportions très faibles pour les titres français…

Regardons le détail de ces 50 titres, combien de titres français ?

 

Seulement 2 titres français font partie des 50 plus grandes entreprises mondiales comme on pouvait s’y attendre !

Sans surprise Total et puis BNP Paribas.

Alors faut-il avoir 100% d’actions françaises dans son portefeuille ?

Je préfère avoir un portefeuille correctement diversifié géographiquement malgré les avantages du PEA.

 

L’effet devise

 

 

Et il y a un autre avantage et pas des moindres : l’effet devise !

Avoir une part importante de son portefeuille en dollars ou en livre sterling, c’est profiter de l’effet contra cyclique de la devise. En effet, le dollar américain c’est la valeur « refuge » en cas de crise.

Ceux qui avaient des portefeuilles 100% français lors de l’été 2011 doivent s’en souvenir encore…

 


Guide bourse                           Parrainage Fortunéo                          Parrainage Boursorama

        

                           

 

 

 

 

 

 

Cette article n’est pas un conseil d’achat ou de vente. Il est donné à titre d’information sur certains mouvements de mon portefeuille financier personnel et réel et cela en toute transparence.
Chaque investisseur doit s’informer et mesurer les risques par rapport à son patrimoine avant de prendre une décision d’investissement.
Je suis un investisseur particulier. Je n’ai pas la prétention de donner des conseils boursiers (achat ou vente de telle action à tel cours).
Je ne suis ni gestionnaire de patrimoine, ni conseiller en investissement financier (CIF).

 

Laissez un commentaire